Entre deux arrêts

FBMicro
Elle s’était endormie à Botanique. Depuis la Place Lieds, elle somnolait dans ce tram bondé du soir. Elle avait trouvé une place assise et serrait les cuisses encore plus que de coutume, plus d’espace à soi, les corps se touchaient de si près qu’elle ferma les yeux pour disparaître.

Il était vêtu de blanc, costume de lumière et de sang. Une pochette apparaissait à peine, la barrette de tissu rouge signait son veston comme une œuvre minimaliste. Beau, élégant, la voix douce et grave, le geste retenu, la main précise, il rayonnait.

Continuer à lire

filigrane filigrane