Père Noël un jour, Père Noël toujours

L’année dernière, j’étais Père Noël. A tout prendre, j’aimais mieux. Même si répondre aux demandes ou questions des mômes, ce n’était pas toujours facile, ni drôle d’ailleurs (« Pourquoi l’an passé tu m’as pas amené le fusil d’assaut que je t’avais demandé ? » ; « C’est qui le chef dans les trois pères Noël devant le magasin ? C’est toi ? » … J’en passe et des meilleures).

Cette année, je suis Joseph. Dans la crèche vivante qu’ils ont décidé de monter au centre de la galerie commerçante. Continuer à lire

filigrane filigrane

Cher Saint Nicolas

 

Micro

Bruxelles, le 7 décembre 2016FB

Cher Saint Nicolas,

 

C’est moi, Gaspard, qui t’écris encore.

C’est pas que je n’ai pas reçu tout ce que je t’avais demandé dans ma première lettre : tu m’as tout apporté, et même en plus des trucs que j’avais pas demandés.

Non, en fait, je voudrais me plaindre… du père fouettard. Car à l’école, quand t’es venu, ton père fouettard, il était pas noir. Il était blanc.

Continuer à lire

filigrane filigrane

Péage

Quatre mini tranches de vie, captées dans une file à un péage sur la route des vacances…

——

– Non.

C’était le premier mot qu’elle prononçait depuis cinq cents kilomètres. C’était mieux que rien. Elle avait attendu qu’ils soient bloqués à ce péage pour le sortir. Comme quoi, cela pouvait avoir des vertus inattendues de rester coincés quarante minutes par trente-cinq degrés dans une voiture non climatisée…

Continuer à lire

filigrane filigrane

Traître luette …

FB

Il ronfle.

Micro

Elle râle.

Pourra-t-on un jour expliquer pourquoi la plupart des hommes se transforment en locomotives à vapeur passé 23 heures 30 ?

Physiologiquement, une question de luette qui vibre, paraît-il… Déjà, quel nom stupide pour un organe, même si, d’accord, estomac ou fémur, ce n’est pas mieux. Mais luette, tout de même… À une lettre près cela fait muette… Fallait oser…

Continuer à lire

filigrane filigrane

Le nouveau testament

Clock

Mes chers enfants,

 

Vous vous demandez tous ce que vous faites ici, chez mon notaire. C’est simple : je lui ai confié le soin de vous lire… eh oui, mon testament. Je veux dire le vrai, le bon, le seul qui sera exécuté. Oui, je sais, vous êtes surpris parce que chacun de vous a dans sa poche un testament que je lui ai envoyé il y a quelques semaines. Tous datés du 12 avril 2015 à 15 heures, dans lequel j’indiquais à chacun séparément que je lui léguais la part de ma succession que je ne suis pas obligée, par la loi, de laisser à mes enfants. Chacun a donc cru qu’il recevrait plus que les deux autres…

Vous auriez déjà pu bien vous amuser, avec trois testaments faits le même jour à la même heure, pour savoir quel était le dernier, et donc le bon…

Continuer à lire

filigrane filigrane

« Le » jour des femmes

FBMicro

Tous les ans, le 8 mars, c’est la même chose….

Que se passe-t-il le 8 mars ? Si vous donnez votre langue au chat, a priori, c’est que vous êtes un homme. Si vous êtes une femme, vous êtes impardonnable : c’est la journée internationale des femmes.

Et quoi ? Cela veut dire que les 364 autres jours de l’année sont les jours de l’homme ?

Réaction primaire, assurément primaire. Mais de bon sens !

Continuer à lire

filigrane filigrane

Cupidon gris

FB

– Coucou maman. Ca va là-bas au Sénégal ?

 

– Très bien ! Merci à tous mes enfants et petits-enfants

de m’avoir offert ce séjour dans cet hotel paradisiaque !

 

-Je vois que tu t’en sors bien avec ton i pad pour envoyer des messages maintenant.

 

– Et avec la fonction micro de Whatsapp surtout ! ☺

 

– Pour facebook en revanche, tu as encore des progrès à faire

                                                                                                                                                                                                       – Pourquoi ?

 

– Tu as changé ton profil sans t’en rendre compte. Tu es « en couple » depuis ce matin !

 

Continuer à lire

filigrane filigrane

Mauvais genre

Clock

 

  • Bonjour, Monsieur le Président.
  • Bonjour, Madame, Messieurs. J’ai très peu de temps à vous consacrer. Je dois terminer le discours que je prononce au parlement demain sur l’état de l’union…
  • Bien sûr, Monsieur le Président. Mais il s’agit véritablement d’une urgence. Nous avons un problème majeur pour la visite du président brésilien dans dix jours.
  • Du président… ou de la présidente, je ne sais plus…
  • Effectivement, c’est bien de cela qu’il s’agit.
  • Comment cela ?
  • Hé bien, nous avons un problème… de toilettes.
  • Vous voulez dire de tenues vestimentaires ?
  • Non, non. De… WC !

Continuer à lire

filigrane filigrane