Sel de ménage

Clock

Une cuisine.

LUI : Salamis, salsifis, ça suffit !  Tu plastronnes, tu patronnes, tu me questionnes, mais tu me les gonfles !

ELLE : Tu t’innerves, tu t’innerves, mais t’es pas sûr de tes godasses, t’es pas sûr de tes genoux, t’es pas sûr de…

LUI : C’est ça, vas-y, continue, remonte jusqu’au nœud de l’affaire !

ELLE : Nœud de l’affaire, affaire de noix, ma mère l’avait toujours dit, toujours prédit, toujours sous-entendi !

Continuer à lire

filigrane filigrane

Le gros lot

MonologueClock

Je suis sûr que vous ne vous rendez pas compte de la chance que vous avez d’être ici en ce moment !… Je ne dis pas d’être ici dans cette salle à m’écouter parler, ça c’est déjà une chance formidable évidemment, non, non, je parle de la chance que vous avez d’être ici tout court, d’être ici sur la terre, si vous voulez. Si vous tenez compte du fait que lors de votre conception, il y a eu à peu près un million de spermatozoïdes qui participaient à la course à l’ovule et que c’est le vôtre qui a gagné, vous voyez bien que votre naissance est le fruit d’un coup de pot monstrueux ! (Si j’ose dire) Continuer à lire

filigrane filigrane

Trois mariages et un entêtement

Clock

Hippolyte WOUTERS et Jehanne SOSSON

La pièce présente trois demandes en mariages à trois périodes bien différentes : 1780, 1980, 2080. Celle dont on se souvient, celle qu’on vit, celle qu’on imagine.
Les personnages des trois actes sont les mêmes: le père, la fille et le prétendant. Mais le style diffère : à l’alexandrin de jadis succède la prose d’aujourd’hui et à cette dernière le jargon de demain que, pour la facilité du spectateur, nous avons retraduit en prose d’aujourd’hui…

Pour Courteslignes, voici l’Acte III…

Plus d’informations sur la pièce : cfr http://www.wouters-theatre.com/Pieces/P-Mariages.html

Continuer à lire

filigrane filigrane