Stéphane Carlier

Naissance à Charleroi en 1976.

Licencié en physique et en langues et littératures romanes, il a été assistant en Polytechnique (ULB), représentant en Bibles anciennes à Bangkok, professeur de mathématique dans un lycée bruxellois, danseur de flamenco à Palerme, directeur d’une troupe de théâtre amateur à Vilnius, il a ouvert un bar (gaufres belges et single malt écossais) à Wuhan (Chine). Lecteur de français à l’Université de Vilnius, puis des Langues étrangères de Beijing, il enseigne aujourd’hui la littérature belge à l’Université de Wuhan.

Lauréat de quelques concours d’écriture (finaliste du Grand concours de nouvelle de la FWB (2014) ; concours de la maison de la Francité (2014) ).

A oublié plusieurs langues, en étudie d’autres pour compenser. Lectures nombreuses, souvent désordonnées. Ecrit Ruines depuis 15 ans dont le manuscrit a été tour à tour perdu, volé et brûlé dans un incendie en Espagne.

Marié à la plus belle Chinoise de Chongqing (la plus grande ville du monde), il est père depuis peu.

L’enfant est né à Charleroi.

Nouvelles-simple (1)Pastilles-aliresur-courteslignes-png