Des slogans aux sanglots

Grisés de slogans aigris, galvanisés de cris gargarisés au gueulophone, les vigoureux grévistes ont gravi grues et gravats de l’avenue de ce gouvernement d’ingrats qui s’engraissent grâce eux. La grève gronde.

Gavés que vogue leur galère au gré des vagues d’évictions et d’avantages dégressifs, ils veulent vaincre l’ogre Goliath avec de vulgaires graviers. Faute de grives…  La grève dérive. L’heure est grave. Continuer à lire

filigrane filigrane

Attentat, t’as tout faux, tartuffe !

Toi, terroriste ! Oui toi, je te tutoie, toi qui te tais, toi qui te tues ! Toi, terroriste, attaquant ton État hôte au nom de ton autre Etat.  Toi, taré têtu qui t’entêtes à tuer sans état d’âme, es-tu atteint de cécité, suscitant tant d’atrocités ? T’a-t-on ôté tout intellect et tout affect ? Toi, l’addict de ce que te dicte le Hadith ou plutôt de tout ce qu’on t’a dit être le Hadith, toi fantasque fantassin fanatique d’une Fatwa factice mais fatidique, qu’est-ce qui trotte dans ta tête d’adorateur de totem à l’instant de triturer ton détonateur à Zaventem ?

Continuer à lire

filigrane filigrane