La trahison de ma maîtresse

J’ai toujours détesté les scènes d’amour au cinéma, ces moments de calme inévitables qui ne servent que de contrepoint aux scènes d’action qui les encadrent et où un cow-boy de dos se courbe sur  le corps frêle mais pulpeux d’une blonde, laquelle regarde la caméra avant de fermer les yeux, feignant de défaillir niaisement dans un bonheur total. Je détestais ces scènes de mièvrerie jusqu’à ce que Fabienne entre dans ma vie. Et dans mon cœur. Il y a dix mois maintenant. Continuer à lire

filigrane filigrane

Tarif de nuit

Elle habite au deuxième, moi le duplex des troisième et quatrième. Pour tenter de la croiser, je descends et je monte par l’escalier, négligeant l’ascenseur. Je lui ai dit un jour que c’était pour garder la ligne. Suédoise, vraie blonde et pleine d’esprit, Mathilda ma voisine du dessous m’obsède.

Continuer à lire

filigrane filigrane

Un chat dans la gorge

Ce matin, au réveil, j’ai eu la désagréable surprise de découvrir que je ne pouvais plus parler. Aucun son ne me sortait de la bouche. En essayant d’avaler ma salive, j’ai senti une boule coincée dans la gorge. C’est à cet instant précis que j’ai remarqué que le chat avait disparu… Un doute affreux m’assaillit soudain. S’était-il faufilé dans mon gosier pendant mon sommeil ? Etait-il resté coincé ?

Continuer à lire

filigrane filigrane

Nulle part ailleurs

Le ciel nous fait des cadeaux. Pourquoi le ciel ? Sans doute pour la gravitation universelle. Tout ce qui nous arrive doit venir d’en haut. Un pot de fleur sur la tête, la pluie, un grand bonheur. Pour un malheur, on dit « une tuile ». Pour un bonheur, on dit qu’il vient du ciel. Il y a des millions de bonheurs suspendus au-dessus de nos têtes, très haut, et de temps à autre il y en a un qui se détache. Il suffit d’être au bon endroit, au bon moment pour qu’il vous tombe sur la tête
Là, et nulle part ailleurs.

Continuer à lire

filigrane filigrane